Je m’appelle Grégory, j’ai 35 ans et je voulais vous raconter une aventure porno qui m’est arrivée avec ma charmante copine.

Soirée d’anniversaire

Julie et moi, on connait Cédric et Aurélie depuis les bancs de la fac. C’est pour cela qu’on s’invite mutuellement à chaque anniversaire. La semaine dernière, c’était les 34 ans d’Aurélie, et nous avons donc été invités à prendre l’apéro chez eux pour l’occasion. Comme d’habitude, le couple nous a accueillis, Julie et moi, très chaleureusement. Le champagne était dans le seau et les coupes déjà disposées sur la table basse.

Nous nous sommes donc installés, avons discuté un petit peu, et au bout d’un moment, j’ai demandé à Cédric ce que sa femme lui avait réclamé pour son anniversaire. Et c’est Aurélie qui a répondu à ma question… « Je vais te montrer ce que je veux », a-t-elle dit. Elle s’est alors levée et, devant nos yeux ébahis, a relevé un peu sa jupe pour pouvoir retirer sa culotte. Elle l’a posée sur la bouteille de champagne et s’est rassise. Cédric avait l’air de s’amuser vu le sourire qu’il arborait. « Elle veut juste qu’on s’amuse tous les quatre. », a-t-il déclaré en se caressant le sexe par-dessus son pantalon. Julie et moi, on s’est regardé, avant de remarquer qu’Aurélie avait posé ses pieds sur le bord de la table, jambes écartées, alors qu’elle se caressait les seins. Je ne savais pas quoi dire, mais j’avoue avoir été très content de voir son sexe.

« Ce serait dommage de la décevoir pour son anniversaire… » a décrété Julie. Je n’en revenais pas. Ma femme se prenait au jeu et elle commençait à enlever son haut et son soutien-gorge, exposant sa petite poitrine à nos hôtes. Cédric était déjà en train de se masturber alors qu’Aurélie s’était agenouillée pour le sucer. Honnêtement, je crois que son cadeau me faisait autant plaisir qu’à elle. J’ai donc immédiatement retiré mon pantalon et mon caleçon pour présenter ma bite à ma compagne.

Soirée de partage

Aurélie nous regardait avec malice tout en léchant le gland de notre camarade de jeu. Elle finit par se lever et prit Julie par la main afin de procéder à un échange qui laissait tout le monde gagnant. Aurélie m’embrassa à pleine bouche alors que je glissais un doigt dans sa chatte trempée. J’apercevais Cédric qui retirait la culotte de Julie et qui commençait à lui branler le minou. Ma compagne avait la chatte un peu plus poilue que celle d’Aurélie, mais ça n’avait pas l’air de le gêner. Au contraire, apparemment il se régalait. Aurélie, elle, me pompait vigoureusement, et je lui prenais la tête pour la forcer à aller plus loin dans sa gorge.

Elle ne résistait pas, malgré les quelques hoquets qu’elle lançait. Pour sa part, Julie s’était mise à quatre pattes sur le canapé, écartant ses fesses avec ses mains, afin que Cédric puisse mieux manger son petit trou du cul. C’était tellement excitant que j’ai décidé de passer aux choses sérieuses. J’ai donc relevé Aurélie, l’ai complètement déshabillée, et l’ai posée à quatre pattes aux côtés de Julie. Je l’ai pénétrée sans ménagement, et mes coups de butoir ne l’empêchaient pas de mélanger sa langue avec celle de ma femme. Cédric m’a alors imité, au détail près qu’il avait préféré enculer Julie.

Nous étions là, côte à côte, chacun baisant la femme de l’autre, sur un canapé en faux cuir marron, que j’avais toujours trouvé moche jusqu’à aujourd’hui. On a besogné ainsi pendant une vingtaine de minutes, et dans une synchronisation surréaliste, nous nous sommes retirés. Les filles sont descendues du canapé et se sont agenouillées sous nos queues, la bouche ouverte. Je savais que ma femme aimait le sperme, mais je le découvrais pour Aurélie. Nous avons alors déchargé sur leurs visages reconnaissants. Les deux garces, suintantes de foutre, se sont embrassées goulûment en nous regardant. Je reprenais mon souffle, encore ahuri de ce qui venait de se passer, quand j’entendis Cédric dire à sa femme : « Joyeux anniversaire ma chérie… » Et aussi incroyable que cela puisse paraître, après s’être rafraîchis, nous sommes tous les quatre partis au restaurant…

Si vous avez aimé ce témoignage, vous aimerez aussi…

Pièce montée d’anniversaire

A deux, à trois, puis à quatre

À quatre, c’est mieux !

Source

Cadeau collectif

Tags: ,
Category: BOKEP, histoires sexe
Published on