» Garçon plutôt timide, brun aux yeux marron, je mesure 1 m 75 pour un poids « plume » de 55 kg. Cela fait longtemps que je veux vous écrire pour vous exposer mon problème. Voilà, je vais avoir 30 ans et je suis encore puceau. Je n’ai même jamais embrassé une femme. C’est pour vous dire que je suis 100 % vierge et que cela existe encore de nos jours. Quand on habite un tout petit village où tout le monde se côtoie, ce n’est pas si facile. Je souhaiterais rencontrer une femme ayant de l’expérience, qui pourrait peut-être faire mon éducation sexuelle. Si vous pouviez m’aider en me donnant quelques adresses dans mon secteur, ou quelques bons tuyaux pour que mon souhait se réalise enfin… Je ne possède pas Internet, ce qui me bloque beaucoup. Je ne sais pas si vous allez passer ma lettre, je ne vois pas dans quelle rubrique vous pourriez la mettre. Au fond de moi, j’espère que vous la publierez quand même. Merci à tous les lecteurs et lectrices pour leurs merveilleux récits. »

Passer le stade de la timidité

Votre lettre n’en dit pas assez pour que nous puissions utilement vous répondre. En d’autres temps, on vous aurait conseillé l’adresse d’une bonne professionnelle de votre région. Ce qui n’aurait rien résolu…

Le problème de fond vient visiblement de votre profonde timidité envers les femmes, mais d’où vient-elle ? Vous paraissez coincé dans votre village, votre milieu, votre famille. Bien que vous habitiez un petit coin, avec tout ce que cela regroupe d’aussi plaisant que contraignant, le mieux serait de vous en extraire. Si vous vous en sentez la force et le courage, je dis cela par rapport à votre profonde timidité, l’idéal serait d’aller à la rencontre des gens.

Insérez vous dans des sphères sociales. Vous me direz « comment ? » j’imagine. Sachez que le premier pas est toujours le plus difficile à accomplir et que le reste, me permettez-vous l’expression, coule de source. Si vous êtes natif de ce village, vous connaissez potentiellement certaines personnes qui doivent avoir le même âge que vous. D’anciens camarades, une voisine, une amitié d’enfance, etc. Ces personnes pourraient vous permettre d’entreprendre un premier pas, dans ce que je nomme : la sphère sociale. Il ne reste qu’à établir des liens via des centres d’intérêt communs (un loisir, une passion, des souvenirs ou expériences d’enfance ou d’adolescence etc.). Oui, j’imagine que pour une personne de nature introvertie, cela est plus facile à dire qu’à faire… Mais je suis persuadée que vous en êtes capable !

Ces premiers contacts, simplement amicaux, vous permettront de vous familiariser dans un premier temps avec le simple contact humain, social.

Envisager la thérapie

Si la première option vous paraît irréalisable, ou après mise en oeuvre, n’est pas concluante, il vous est possible d’envisager une forme de thérapie. Un psychothérapeute ou un sexologue pourraient attentivement vous aider face à ces blocages sexuels, et je dirais même, relationnels. Un coach de vie, ou de séduction, pourrait également vous permettre d’acquérir la confiance et l’assurance dont vous avez besoin pour créer une relation, lorsque cela n’est pas dans nos habitudes.

Votre cas n’est pas si rare que vous l’imaginez. Il est déjà salutaire de souhaiter un changement. Il n’y a pas de honte à avoir. Après tout, chaque personne est différente, c’est d’ailleurs cela qui enrichit les échanges. Ne vous découragez pas !

En ce qui me concerne, j’aimerais beaucoup connaitre le dénouement de votre entreprise. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage, en vous envoyant tout le soutien nécessaire.

A LIRE AUSSI

Vierge à 30 ans, comment franchir le pas ? 

Vierge à 24 ans, j’hésite encore, est-ce normal ? 

Une première fois en douceur : nos conseils 

Source

Comment rencontrer une femme d’expérience pour me dépuceler ?

Published on