Lorena est une obsédée sexuelle, tout lui est bon pour jouir. Elle est sur le canapé et se branle devant son mari Marc et son ami Paul les deux d’un commun accord décide de la démonter comme une chienne avec des objets de toutes sortes. Le concombre est déjà prêt à entrer en service. Mais Marc veut la remplir de sperme avant d’utiliser les objet

Proposée le 11/08/2021 par michelle2

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FHH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Lorena la femme de Marc est une obsédée sexuelle. Jupe relevée, la salope se masturbe frénétiquement en ne quittant pas des yeux son mari et Paul son ami. Ses doigts voyagent sur sa vulve dégoulinante à vive allure. Ses grandes lèvres pendent et laissent voir un clito hors norme. Elle a les jambes largement écartées sur le bord du canapé. Sa culotte traine sur le sol. Ses doigts nerveux glissent sur son bouton et le frottent énergiquement. Sa bouche déformée par un rictus affreux, laisse échappée un filet de bave. Ses râles sont presque inhumains. Paul, un habitué de la maison, sort du frigo un concombre large et épais. Marc lui, souriant a sorti son engin, le bougre bande comme un cerf en rut, il se caresse en regardant sa femme se branler comme une grosse salope.

Paul s’agenouille face à Lorena, il retire avec brusquerie la main de la branleuse qui se cabre en marmonnant des insanités. Il approche son visage de la chatte baveuse et hume avec insistance les effluves odorants qui s’y échappent. Sans précaution, il enfonce quatre doigts dans l’antre en feu de Manon qui pousse un grognement, en s’arc-boutant. Paul la regarde droit dans les yeux et dit d’un air autoritaire :

-Maintenant salope, tu vas déguster je ne vais pas te ménager !

Marc sur enrichi en rétorquant :

-Vas-y Paul, fais gueuler cette pute, je veux l’entendre hurler, fais comme la dernière fois défonce là avec pleins de trucs !

Paul ricane et tourne ses doigts rageusement dans la chatte de Lorena, elle s’ouvre davantage pour les doigts noueux de Paul. Le ramonage et violent, la chatte dégouline de cyprine, la salope, a remontée son top et se malaxe rageusement les nichons. Marc et aux anges, il scrute avec intérêt le visage de sa femme qui grimace. La salope pousse des grognements de fauve, elle agite sa croupe comme une forcenée, puis jouit fortement.

Paul retire ses doigts enduits de cyprine, c’est en souriant qu’il exhibe le concombre, Marc acquiesce d’un signe de tête en disant :

-Pas maintenant Paul, attend un peu nous allons baiser ce sac à foutre, la remplir de sperme jusqu’à ce qu’elle déborde, après tu feras de ma femme ce que tu en veux?!
Cette chaude du cul n’attend que cela !

Les deux hommes se mettent nus, les queues son déjà raides. Paul avec force, souléve Lorena, il lui saisit une jambe et la maintient relevée sur sa hanche. Pour ne pas tomber elle s’accroche à son cou. Marc, lui déchire la jupe en poussant des grognements de fauve. La chatte de Lorena et appuyée sur le gland de Paul, la cochonne mouille énormément. Marc maintient la queue de son ami contre la chatte brulante de sa femme. Paul donne un coup de reins puisant et s’enfonce jusqu’aux couilles dans le corps de Lorena qui pousse un râle de bonheur. Marc se tient derriere sa femme, il frotte sa queue tendue contre la verge de son pote et la longe. Lentement la queue rejoint dans le même orifice la bite de Paul.

Lorena grogne, elle se palque contre Paul qui le premier commence à la déglinguer.Pour Marc c’est le signal. Les deux compére démontent férocement la chaude salope. Les queues agissent comme deux pistons, la chatte bien remplit par les manches de chair. Lorena s’agite comme elle peut sur les deux bites infatigables. Son visage et radieux, elle entre en extase. Elle supplie ses baiseurs :

-Plus fort , je suis incassable démontez-moi avec vos grosses bites de taureau ! Les queues lui dévastent le conduit vaginal avec force. Lorena se cambre et hurle de jouissance. Marc décharge sa semence immédiatement après. Paul plus endurant résiste. Soudain le cochon retire sa bite de la chatte engluée et la place contre l’anus de Lorena qui crie :

-Oui, oui Paul encule-moi oh putain comme c’est bon !

Lentement l’engin s’enfonce dans son rectum, prise par les deux trous, la chaudasse grogne comme un animal en rut. Marc enfonce aussi sa bite dans le cul de sa femme,
elle pousse un râle de bonheur en geignant :

– Oh putain, oh putain oui, oui cassez-moi le cul !

Le pilonnage qu’imposent les deux enculeur ont vite raison de Lorena qui jouit comme jamais. Le bourrage de cul dure encore un bon moment, avant que Paul se déverse dans les entrailles en fusions de la salope gourmande. Les deux se retirent du cul; Ils allongent Lorena sur la table, Marc lui replie les jambes sur son ventre et les maintient largement ouvertes. Dans cette positon, Lorena offre à la vue de tous, ses trous béants ruisselants de jus gluant. Paul s’empare du concombre, il présente le légume de 8 centimètres de diamètre à l’entrée du la chatte, vicieusement il le frotte contre puis, pousse doucement.

L’engin s’enfonce lentement dans la gaine détrempée, Lorena habituée au gros diamètre, ne rechigne même pas à l’introduction du légume dans son ventre. Paul sourit il regarde Lorena qui semble être en transe, sa bouche est entre ouverte, un rictus déforme son visage. Lentement l’engin s’enfonce, il est accompagné par un râle interminable.

La chatte a avalée près de 20 centimètres du légume. Il bute contre le col de l’utérus cela fait grogner Lorena qui ferme les yeux. Marc regarde son ami et lui tape sur l’épaule, c’est le signal. Le ramonage et très violent, la bite factice entre et ressort en prenant de la vitesse. Lorena défaille, elle s’agite. Soudain, Paul enfonce le plus possible le concombre, le tourne de nombreuses fois puis, le maintient appuyé contre l’utérus. Lorena se cabre et jouit fortement. Paul retire rapidement l’engin, de la chatte dilatée de Lorena, plusieurs giclées de cyprine sont expulsées avec force. Marc s’absente.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.

Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d’auteurs nous ont donné l’exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement
L’activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement.
Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d’éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d’une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu’elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l’histoire :

Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email

Histoires érotiques choisies :
Ma femme dominée par une autre femme
La Femme de ma vie
Sylvie, ma femme et moi
Ma femme, moi…et son collègue
Ma femme nymphomane 2
Source

Femme déjantée. 1

Published on