L’anniversaire de Marion 1

Marion très coincée du cul, rougit à la moindre allusion sur le sexe son Mari François lui réserve une belle surprise pour son anniversaire. Il est de connivence avec eux pour la déniaiser. Les invités sont là, François les reçoit au salon, pendant que Marion se fait une beauté dans la salle de bain.

Proposée le 1/08/2021 par jennifer

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FHH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

C’est l’anniversaire de Marion, son mari François lui a réservé une surprise pour la décoincer. Elle qui est très prude, rougit au moindre allusion sur le sexe. François a invité pour l’occasion un couple d’amis Paul et sa femme Lucie et aussi Pierre le voisin d’un certain âge toujours célibataire.

Il est quinze heures cela fait un bon moment que Marion est dans la salle de bain, elle traine pour se pouponner. C’est le week-end, elle pense faire du shopping par cette belle journée d’été. Discrètement son mari fait entrer les invités, il les installe au salon et sert un verre. Ils sont tous de mèche. Marion n’est pas au courant de leur venue. Enfin elle apparaît vêtue d’une jupette légère et d’un top à fines bretelles qui lui moule à la perfection sa poitrine, ses tétons pointent à travers le fin tissu. Elle est surprise de voir tout ce monde au salon. Les invités se lèvent et crient :
-Bon anniversaire Marion !

À tour de rôle, ils l’embrassent et lui offre un petit cadeau. Très émue ses yeux s’embrume, elle les remercie les invités et prend place à côté d’eux. Marion est un peu tendue, elle très timide déballe les cadeaux en tremblant. Soudain, elle rougit comme une pivoine, lorsqu’elle déballe le cadeau du vieux célibataire. Le coquin lui a offert un gode de bonne taille, l’engin est muni de deux boutons. Marion ose à peine le toucher, C’est Lucie qui le prend en main et en riant actionne les boutons. L’engin se met à vibrer en ondulant comme un serpent. Les yeux des invités s’écarquillent, Marion reste coite. Lucie sans complexe, triture le gode pour en connaitre la texture. Elle dodeline de la tête et dit en souriant :

-Pas mal le machin, il doit donner beaucoup de plaisir !

Elle le pose sur la table, mais il passe rapidement de main en main. Il arrive entre les mains de Marion, elle ravale sa salive, le gode ondulant et vibrant, produit dans sa main un drôle d’effet, elle ne sait que faire de l’engin, elle rougit encore plus en regardant le gode faire trembler sa main. Elle le pose sur la table base et attrape son verre, maladroitement, elle en renverse un peu. Lucie très dégourdie, saisit l’engin et le trempe dans les quelques gouttes qui sont tombées sur la table. Elle fait mine de le porter à sa bouche en simulant une fellation. Tous les hommes se mettent à rire, Marion ne sait plus ou se mettre. Lucie, sans se démonter le présente aux lèvres de Marion, qui a un geste de recul.

François lui dit en souriant :

-Tu sais ma chérie, il ne mord pas !

Elle le regarde un peu angoissée, son cœur chavire, elle bègue :

-Je, je serai honteuse de sucer ce truc, en plus devant tout le monde !

François ressert à boire, Marion l’avale d’un trait et retend son verre pour être resservi.
Lucie ouvre la bouche et commence à lécher le gland de silicone, en ne quittant pas des yeux Marion. Elle gobe l’engin et le suce comme une vraie verge. Elle pousse des Hum, hum en regardant Marion qui déglutie sa salive.

François fait un clin d’œil discret aux invités. Il passe derrière sa femme et pose ses mains sur ses épaules, il les passe sous les bretelles et les fait glisser des épaules. Marion sursaute, François pose ses lèvres sur ses épaules et lui donne plusieurs baisers. Lentement, il lui caresse la taille et monte sur le torse. Marion se cabre lorsqu’il pose ses mains sur ses seins.

– Mais François qu’est que tu fais, tu es fou ?

Il ne répond pas mais, lui pétrit les lobes mammaires. Elle devient rouge écarlate. Lucie s’approche et lui frotte contre les lèvres l’engin de silicone. Marion serre les dents, elle reste assise ne tente même pas de fuir. Lucie lui susurre à l’oreille :

– suce-le ma chérie !

Marion est déstabilisée, elle ne sait que faire. Hésitante, elle entrouvre la bouche. Lucie profite de ce court relâchement de Marion pour introduire le gode dans sa bouche. François a fait descendre le top sous les seins, il saisit les mamelons et les roule entre ses doigts noueux. Marion a les yeux grands ouverts, elle ne comprend plus rien. Lucie fait coulisser le gode dans la bouche de Marion qui soupire profondément. François ne cesse de lui titiller les tétons. Marion est comme assommée, inconsciemment elle commence à sucer le gode. Pierre a débarrassé la table base, Il regarde François qui lui fait un signe de tête. François relève sa femme de sa chaise et avec l’aide de Pierre, ils l’étendent sur la table base. Marion n’oppose aucune résistance, elle se détend petit à petit, la coquine continue de téter la bite factice. Pierre se place face à elle et tire sur la jupette. Lentement elle descend sur les cuisses, il entraine avec la culotte de dentelle, Marion agite doucement son bassin pour faciliter la descente des vêtements.

Lucie est ravie de voir Marion enfin coopérante. Paul s’avance, il retrousse la jupe de sa femme et pose ses mains sur le fessier bien rebondit, il le pétrit longuement en épiant Marion, qui est presque totalement nue. La fine toison soyeuse de Marion est comme invitation, Pierre y enfonce ses doigts et la triture un moment. Marion se cabre légèrement, les doigts de Pierre glissent sur sa fente, elle recrache le gode et veut dire quelque chose, mais son mari l’embrasse fougueusement, elle répond au baiser brûlant en nouant sa langue à celle de son ami. Les salives se mêlent, les soupirs des deux sont bruyants.

Lucie sans honte écarte ses fesses avec ses mains et dit :

– Bouffe-moi le cul mon chéri !

Paul sans aucune hésitation, plaque sa bouche le mieux qu’il peut entre les lobes charnus et lèche avec voracité l’anus de sa belle. Elle pousse un grognement terrible lorsque la langue s’enfonce dans son cratère brûlant. Le cri bestial qu’a lancée Lucie, fait que Marion délaisse les lèvres de son mari et regarde Lucie qui est en pleine extase.
François est un peu frustré, il n’a que le choix de prendre en bouche les mamelons sensibles de sa femme. Il les aspire avec force, Marion se cabre sous la puissance de l’aspiration, elle commence geindre de plus en plus fort. Les doigts de Pierre trouvent la boule du plaisir.

Délicatement, il la presse plusieurs fois avant de commencer de la branler. Marion se tend comme un arc. Sollicitée par ses deux amants, elle défaille de plaisir. Elle mouille comme une fontaine, ses râles augmentent au fur et à mesure que les attouchements se font plus intenses. Ses mamelons deviennent douloureux, son mari ne les ménage pas. Son clitoris est devenu énorme. Pierre pose sa bouche dessus et l’aspire brutalement. S’en est trop pour Marion qui jouit atrocement fort. Elle se mord la main pour ne pas hurler de plaisir. François est aux anges, sa femme se donne enfin à des pratiques sexuelles qu’elle avait toujours fait à contre cœur avec lui.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.

Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d’auteurs nous ont donné l’exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement
L’activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement.
Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d’éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d’une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu’elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l’histoire :

Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email

Histoires érotiques choisies :
Marion à la soirée d’intégration
Romance avec Marion
La première expérience très particulière de Marion
Son anniversaire
Bon anniversaire
Source