En vacances chez ma Tante Adeline, un soir de canicule, je la surprends en train de se goder en matant une vidéo de cul sur son canapé…

Proposée le 3/09/2021 par lounabelle

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Je suis en vacances chez ma tante Adeline qui est veuve depuis longtemps. Il fait chaud, je n’arrive pas à dormir, je me lève pour boire un verre d’eau. En passant dans le couloir, j’entends le son de la télé, intrigué je m’avance, la porte du salon est ouverte, j’entre doucement, j’aperçois tante Adeline sur le canapé sa jupe relevée jusqu’à la taille sa culotte traine sur le sol. Elle regarde un film porno qui a l’air très excitant.

Dans sa main elle tient un gode de bon diamètre qu’elle fait disparaître et réapparaître dans sa vulve à un rythme soutenu. Sa bouche est entrouverte il en sort quelques faibles gémissements qui me donnent des frissons, sa langue passe plusieurs fois sur ses lèvres charnues. Soudain elle saisit d’une main le vibromasseur qu’elle avait déjà préparé à l’avance sur le canapé, elle l’appuie fortement sur son clitoris, de l’autre elle agite le gode qui est profondément planté en elle, elle lui fait faire de violents va- et-vient. À chaque enfoncement de l’engin, elle pousse un grognement.

Soudain elle se cabre en enfonçant l’engin bien à fond, elle appuie fortement le vibro sur son clito comme pour le faire éclater. Sa bouche est déformée par un rictus atroce. En giclant elle pousse un cri terrible qui me fait sursauter. La puissance du jet est tel que le gode est expulsé de la chatte. Le vibro voyage sur son bouton qui a triplé de volume, elle pousse des cris rauques à chaque giclée. Moi j’ai la main sur mon boxer, ma bite me fait mal, je la caresse doucement à travers le tissu, je ne peux m’empêcher de la sortir et de la branler en regardant Tante Adeline qui reprendre son godage intense.

Elle s’avance sur le bord du canapé replace le gode dans sa chatte et pose son vibro sur son anus, j’ouvre bien grand les yeux, elle pousse sur l’engin en forme d’ogive qui commence à pénétrer l’anneau ridé, qui l’avale lentement. Le vibro s’enfonce de plus loin possible dans la gaine étroite. Le jugeant assez loin en elle, Tante Adeline actionne la vibration au maximum. Son corps s’agite, ses gémissements sont entre coupés de :

-Oh ah huuum !

Moi, je me branle sauvagement, je ne peux retenir un cri lorsque mon sperme, gicle sur le sol. Tante Adeline sursaute et rabat sa jupe, elle me regarde et dit en béguant :

-Ça fait longtemps que tu es là ?
-Oui assez je t’ai vue te faire plaisir !

Elle tente de se justifier maladroitement :

-C’est sûrement à cause du film, je ne sais pas ce qui m’a pris !

-Ce n’est pas grave tante, moi aussi en te regardant, j’ai pris du plaisir !

J’ai toujours ma queue à la main, je m’avance. Tante Adeline très gênée, retrousse sa jupe et tente d’arrêter la vibration de l’engin. Je m’esclaffe :

-Mais ma tante, tu as commencée il faut continuer !

Elle me regarde étonner puis, soupire fortement, elle fait quelques va-et vient avec le gode qui est enfoncé dans sa chatte. Je me penche et pousse un peu plus loin sur le vibro qui lui chatouille la gaine annale. Tante se cabre légèrement, ma bite est toujours tendue. Elle me regarde et dit :

– La nature t’a bien gâtée mon chéri !

Fièrement j’agite ma queue sous son nez.
La vibration fait son effet tante s’agite sur le canapé, je retire le gode qu’elle a dans la chatte, frotte ma queue contre sa chatte dégoulinante. Elle se cabre et dit d’un air affolé :

– Non, non mon chéri, je suis ta tante nous ne devons pas faire cela !

Je réponds avec un peu d’ironie :

-C’est mieux que de te goder seule non, d’ailleurs tu en meurs d’envie !

Le vibro la fait délirer, elle souffle fortement et s’accroche à ma taille. Je donne un petit coup de reins ma bite s’enfonce aisément jusqu’aux couilles. Ma tante Adeline pousse un :

-Oh ouiiiiiiiiiii !

Lorsque mes couilles lui frappent ses fesses, je la saisis par les hanches et commence une chevauchée infernale. Elle s’accroche à moi geint à chaque enfoncement de mon mandrin en elle. Ma bite coulisse facilement dans la gaine lubrifiée naturellement par l’abondante cyprine. Tante, râle de plus en plus. Elle se raidit et pousse un cri de jouissance, son corps tremble, il est secoué de spasmes violents. Je la pilonne un bon moment. Elle grogne, passe sa main sous sa cuisse, saisit le vibro et lui fait faire des allers et retours terribles.

Je retire ma bite de la fournaise et la regarde envoyer plusieurs giclées de cyprine sur le sol, son visage et déformé par les jouissances successives. Je présente ma bite à ses lèvres, elle se jette dessus comme une vorace affamée. Elle la tète goulument elle le presse comme pour en extraire le jus qui regorge dans les couilles. La succion est délicieuse, je geins comme un animal. Tante Adeline jouit à nouveau, le vibro la vide de sa substance visqueuse. Elle halète pendant qu’elle me suce la bite.

Je la repousse, déçue elle grogne, je retire brusquement le vibro de son cul et le remplace par ma bite. Elle hurle :

– Oui, oui encule ta tante, oh, c’est trop bon mon chéri !

Je la défonce avec acharnement, ma queue veinée gorgée de sang, coulisse dans le conduit avec violence. Adeline s’agrippe à moi en répétant :

– Oui, oui casse le cul à ta tante salope mon chéri !

Je redouble mes assauts, elle se cabre et gicle sur mon ventre et mes couilles. Je continue de la ramoner, soudain je me raidis et déverse en elle toute la semence qui est en moi.

-Oh mon chéri merci, merci tu as rendu Ta tante heureuse !

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.

Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d’auteurs nous ont donné l’exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement
L’activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement.
Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d’éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d’une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu’elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l’histoire :

Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email

Histoires érotiques choisies :
Le défi d’Adeline
Ma tante, sa fille et moi
Un amour de tante 2
Une tante salope 1
Un amour de tante 3
Source

Tante Adeline

Tags: ,
Category: BOKEP, histoires sexe
Published on